La CGEM et la région Occitanie décident de donner une nouvelle impulsion aux relations économiques franco-marocaines

La CGEM et la région Occitanie décident de donner une nouvelle impulsion aux relations économiques franco-marocaines

La Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM) et la région Occitanie (sud de la France) ont décidé, à l'issue d’une rencontre lundi 23 octobre entre les deux parties à Casablanca, de renforcer leur coopération et, par conséquent, donner une nouvelle impulsion aux relations économiques franco-marocaines.

Cette rencontre, à laquelle ont pris part les Hommes d’affaires marocains et de l’Occitanie, a été présidée par Mmes Miriem Bensalah-Chaqroun, présidente de la CGEM, et Carole Delga, Présidente de la Région d’Occitanie.

Après avoir rappelé que les relations entre la France et le Maroc sont '’exceptionnelles dans tous les domaines’’, et cela se traduit notamment par ‘’la vitalité de la coopération décentralisée franco-marocaine’’, Mme Bensalah-Chaqroun a souligné que le potentiel de rapprochement entre les territoires des deux pays est ‘’très important car nourri d’abord par une estime réciproque’’. 

Au-delà de la proximité géographique, les deux pays entretiennent des relations d’amitié, partagent une culture francophone commune et baignent dans des environnements d’affaires similaires, a-t-elle ajouté. 

Pour aller plus loin, a-t-elle poursuivi, les deux pays doivent ‘’utiliser le levier des territoires’’, compte tenu qu’aujourd’hui, les régions s’imposent comme le catalyseur d’un développement économique et social géographiquement équilibré, inclusif des PME et des TPE, et Soucieux de créer des bassins de développement social pour les jeunes.

Selon Mme Bensalah-Chaqroun c’est cette nouvelle dimension d’un développement local, inscrit dans un cadre national et pouvant exprimer des ambitions internationales que les deux parties doivent saisir et fructifier.

Mme Bensalah-Chaqroun a , à cet égard, fait observer que l’Occitanie est leader européen dans l’aéronautique et première région pour le taux de création d’entreprises et la Recherche et Développement (R et D).

Pour sa part, a-t-elle poursuivi, le Maroc offre un environnement des affaires attrayant et des stratégies sectorielles ambitieuses qui attirent des investissements massifs mais surtout une ouverture exceptionnelle sur l’international qui permet d’être une terre attractive pour les investissements.

‘’Nous devons nous inscrire dans une perspective de co-investissement au Maroc, en France, mais également en Afrique et faire de nos domaines de complémentarités un force’’, a-t-elle dit. 

De son côté, Mme Delga a formulé le souhait de mettre en place un partenariat solide et permanent entre la CGEM et l’Occitanie, relevant l’intérêt qu’accorde le Royaume aux questions de développement économique et le soutien du gouvernement marocain aux initiatives entrepreneuriales et industrielles.

Mme Delga a en outre fait remarquer que l’Occitanie, qui cherche à travers cette visite de nouer ''des relations solides et durables'' avec les entreprises marocaines, ‘’n’est pas seulement riche de son histoire et sa culture, mais elle est également un leader européen dans l’aéronautique et première dans divers secteurs.

Elle a aussi souligné l’intérêt qu’accorde l'Occitanie, où résident quelque 200 000 Marocains, au renforcement des relations avec la CGEM, indiquant que les deux parties ont discuté, lors de cette visite, d’une série de projets à réaliser avec le concours des Hommes d’affaires marocains et de cette région française.

Elle a rappelé qu’au cours de son séjour au Maroc, elle a notamment signé une lettre d’intention entre la région Occitanie-Pyrénées-Méditerranée et celle de Fès-Meknès. 

Axée sur plusieurs domaines de coopération, dont l’échange d’expériences et le transfert de savoir-faire, cette lettre sera stimulante pour une coopération positive, dynamique et innovante entre les deux régions, a précisé Mme Delga, rappelant que ce document porte sur plusieurs domaines, dont l’agro-alimentaire, le numérique, le tourisme et le sport, le patrimoine culturel et historique ainsi que sur l’éducation, l’enseignement supérieur et la recherche.

Mettant aussi l’accent sur le protocole de coopération signé entre l'Association des régions du Maroc et la région Occitanie-Pyrénées-Méditerranée visant le renforcement des capacités et de la formation des cadres et des élus des régions du Maroc, elle a indiqué que ‘’la formation au niveau de la fonction publique ou territoriale est indispensable à l’heure actuelle’’.

En visite officielle dans le Royaume du 18 au 23 octobre, à la tête d'une importante délégation composée de chefs d'entreprise de la région, d’universitaires et d’acteurs institutionnels , la présidente de la région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée, souhaite nouer des partenariats stratégiques avec les régions de Casablanca-Settat, de l’Oriental et de Fès-Meknès , dans la perspective de développer des relations durables avec le Royaume.