La communauté internationale a choisi le Maroc, l'un des acteurs majeurs de la lutte contre le réchauffement climatique

La communauté internationale a choisi le Maroc, l'un des acteurs majeurs de la lutte contre le réchauffement climatique
Après le succès de la COP 21 réunie à Paris, la communauté internationale a choisi le Maroc, qui se distingue comme l'un des acteurs majeurs, en Afrique, de la lutte contre le réchauffement climatique et de la préservation de l'environnement, pour organiser les retrouvailles des parties signataires de cet accord historique, a affirmé, jeudi soir à Casablanca, la présidente de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Miriem Bensalah-Chaqroun.
 
A Marrakech, il s'agira pour nous de tracer le chemin de l'audace et de l'avenir pour clarifier et faire respecter dès 2020, les engagements pris à Paris, a-t-elle souligné à l'ouverture d'une rencontre économique Maroc France sous le thème "Construire ensemble durablement".
 
"Le forum Maroc-France s'inscrit dans cette dynamique pour renforcer notre élan sur une question vitale pour l'avenir des populations de la planète entière, qui nous concerne tous, et peut-être, au premier chef, les forces économiques qui produisent de la richesse, à savoir les entreprises", a-t-elle dit.
 
Mme Bensalah-Chaqroun a relevé que la présence des hommes d'affaires français à Casablanca souligne une fois de plus l'excellence de la relation entre la France et le Maroc, des liens tissés notamment par la présence de près d'un millier d'entreprises françaises dans le Royaume, dont 36 parmi celles du CAC40. 
 
Le président du patronat français MEDEF, Pierre Gattaz a de son côté estimé que les deux pays sont intéressés pour étendre leurs actions vers l'Afrique subsaharienne.
 
Il a également plaidé pour le renforcement davantage des relations avec le Maroc en général et la CGEM en particulier en vue de créer ensemble des emplois durables et à valeur ajoutée, notant que les patronats marocains et français sont liés par des relations structurées. 
 
M. Gattaz a aussi souligné que le déplacement de la délégation des chefs d'entreprises français a pour objectif de tisser des liens très profonds avec les acteurs économiques marocains", relevant que "la France est le premier partenaire économique du Maroc avec la présence de 36 entreprises du CAC 40 et 750 filiales d'entreprises françaises.