La promotion du leadership féminin au centre d'une rencontre internationale à Marrakech

La promotion du leadership féminin au centre d'une rencontre internationale à Marrakech

 "Promouvoir le leadership féminin et le rôle des femmes dans les organisations de soutien aux entreprises" est le thème d’une rencontre organisée, lundi à Marrakech, à l’initiative de l’Union méditerranéenne des confédérations d’entreprises (BusinessMed) et du Réseau des femmes d'EUROCHAMBRES (EWN).

Cette manifestation de deux jours initiée en partenariat avec la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et la fondation allemande Konrad Adenauer dans le cadre du projet "Euromed Invest", a réuni des Organisations de support à l’entreprise (OSEs) de la région euro-méditerranéenne, des chefs d’entreprises et différents acteurs et parties prenantes du secteur privé afin de discuter du rôle de la femme entrepreneure dans le développement économique et social des pays du sud.

La rencontre a été également une occasion propice pour partager les expériences et les bonnes pratiques entre les différentes OSEs de la région euro-méditerranéenne autour de la thématique des femmes entrepreneures et les services des OSEs. 

S'exprimant à cette occasion, la secrétaire générale de BuisinessMed, Jihane Boutiba Morad, a indiqué que cette rencontre initiée en marge de la célébration de la Journée mondiale de la femme (08 mars), vise à soutenir l’instauration d’un réseau des femmes entrepreneures dans le bassin méditerranéen et l’exploitation des nouvelles opportunités pour encourager les affaires et les initiatives féminines, en nouant des relations de partenariat dans le bassin méditerranéen.

Les participants ont aussi passé en revue les acquis concernant la mise en œuvre du principe d’égalité hommes-femmes et l’intégration des femmes dans les programmes de développement au niveau régional et international, a-t-elle ajouté, faisant observer que le projet "Euromed Invest" lancé depuis 10 ans, s’assigne pour objectifs la promotion des affaires et des stratégies dans le bassin méditerranéen pour contribuer au développement économique intégré dans la région, outre l’appui aux réseaux d’affaires et d’investissements pour la mise en œuvre de stratégies visant la création et la promotion des petites et moyennes entreprises féminines.

La présidente de EWN (Eurochambres), Sophia Economacos, a pour sa part, souligné que malgré l’évolution des lauréats des universités européennes, le taux de leur employabilité ne dépasse pas 30 pc, notant que le nombre des femmes entrepreneures est en augmentation constante en dépit d’une inégalité des chances entre les hommes et les femmes.

Et d’appeler à défendre les droits des femmes pour les encourager à créer des entreprises et faciliter leur accès aux postes de décision.

De son côté, la présidente du comité des relations avec les institutions internationales au sein de la CGEM, Mme Nabila Freidji, a relevé que la femme constitue un levier essentiel pour le développement socioéconomique, faisant savoir que la CGEM œuvre de concret à ce que la femme soit présente dans les postes de prise de décision, en lui accordant l'appui et le soutien nécessaire pour accomplir ses taches dans les meilleures conditions. 

Lors de cette rencontre à laquelle prennent part des représentants d’unions d’entrepreneures issues de la Grèce, Algérie, Espagne, France, Egypte, Tunisie et du Maroc, les participants débattront de plusieurs thématiques relatives notamment à "la promotion et l’accès des femmes à l’entrepreneuriat", "le rôle et les services présentés par les OSEs dans les pays maghrébins", "les femmes entrepreneures et les secteurs innovants" et "modèles et stratégies des meilleures pratiques pour soutenir les femmes entrepreneures".