Lancement de la plateforme "Startup Hub" destinée aux jeunes entreprises numériques

Lancement de la plateforme

Rabat, 18/09/2019 (MAP) - Un portail web baptisé “Startup Hub” permettant la dématérialisation du traitement des demandes des entreprises opérant dans le domaine des NTIC et souhaitant avoir le label de "Jeunes entreprises innovantes" afin de bénéficier de la mesure d'octroi des cartes de paiement internationales instruite par l'Office des changes, a été lancé mercredi à Rabat.

Cette plateforme, dont la cérémonie de lancement officiel a été présidée par le ministre de l'Industrie, de l'investissement, du commerce et de l'économie numérique, Moulay Hafid Elalamy, a été mise en place par l'Agence de développement du digital (ADD) en partenariat avec l'Office des changes, l'Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC), la Caisse centrale de garantie (CCG), la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), la Fédération marocaine des technologies de l'information, des télécommunications et de l'Offshoring (APEBI) et le Groupement professionnel des banques (GPBM).


À travers cette plateforme accessible via le lien www.startuphub.ma, les jeunes entreprises innovantes bénéficiaires et répertoriées au niveau de ce portail, auront la possibilité de régler en devises des services importés en lien avec leurs activités à hauteur de 500.000 DH par année civile.

Intervenant à cette occasion, M. Elalamy a indiqué que ce projet, qui s'inscrit dans le cadre de l'appui et du soutien au tissu des startups innovantes dans le domaine du numérique, constitue un jalon important sur la voie du renforcement de l'écosystème digital national.

La mise en place de cette plateforme permettra aux jeunes entreprises numériques de pallier aux difficultés rencontrées lors de l'approvisionnement à l’international, a souligné le ministre, notant que ce projet, qui s'insère dans le cadre de la promotion du digital, "vecteur fort de développement et d'inclusion sociale", a bénéficié du soutien de l'ensemble des acteurs de l'écosystème digital qui œuvrent pour favoriser une plus grande inclusion et une dynamisation de ce secteur porteur de croissance tant pour le pays que pour la jeunesse.

Pour sa part, le Directeur général de l'Office des changes, Hassan Boulaknadel, a mis en relief les différentes mesures prises en faveur des startups pour leur permettre de bénéficier de plus de souplesse dans leurs activités et d'être en phase avec les exigences de leurs partenaires, mettant particulièrement l'accent sur la décision de la libéralisation pour les opérations courantes au profit des jeunes entreprises innovantes en nouvelles technologies.

L'objectif de cette mesure est de permettre à ces entités d’acquérir plus facilement des services à valeur ajoutée sur le marché international, encourager indirectement l'innovation au sein des jeunes entreprises marocaines et développer un répertoire de cette catégorie d'entreprises pour identifier leurs besoins lors du développement de nouveaux services, a-t-il expliqué.

De son côté, le Directeur général de l'ADD, Sidi Mohammed Drissi Melyani, a affirmé que la concrétisation de ce projet marque la volonté et la détermination de l'ADD à avancer conjointement avec l'aide de ses différents partenaires, en vue de concrétiser la volonté du Royaume de dynamiser le secteur du digital et d'en faire un levier de développement économique et social.

 

Source : MAP