Le coopération économique et la prospection des marchés africains au centre d'une rencontre entre hommes d’affaires marocains et portugais

Le coopération économique et la prospection des marchés africains au centre d'une rencontre entre hommes d’affaires marocains et portugais

Le développement de la coopération économique et la prospection des marchés africains étaient au centre d’une rencontre, mardi à Casablanca, entre des hommes d’affaires marocains et une délégation économique portugaise.

Lors de cette rencontre tenue au siège de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), les deux parties ont fait part de leur volonté de consolider les liens de coopération et de partenariat entre le Maroc et le Portugal dans plusieurs domaines dans la perspective de garantir la dynamique des économies respectives tout en misant sur la possibilité de prospecter des marchés étrangers notamment en Afrique.

S’exprimant à cette occasion, le secrétaire d’Etat portugais chargé de l’Industrie, M. João Vasconcelos à la tête de cette délégation, a fait savoir que le Maroc, meilleur pays africain en terme de développement constitue une plateforme attractive pour les investisseurs portugais qui souhaitent renforcer leur présence au royaume estimée actuellement à 200 entreprises opérant dans les secteurs du bâtiment, l’industrie pharmaceutique, l’agroalimentaire et le textile.

Cette visite menée en coordination entre la Chambre du Commerce, d'Industrie et des Services maroco-portugaise et la Chambre du Commerce et d'Industrie de Casablanca-Settat, en concertation avec l'Ambassade du Portugal à Rabat a été également l’occasion d’examiner les moyens à même de permettre aux deux pays de dépasser la simple coopération bilatérale dans le domaine commercial pour se positionner sur de nouvelles chaînes de valeur pouvant profiter à Rabat et Lisbonne en dehors des marchés nationaux, a-t-il relevé.

 Pour sa part, le vice-Président de la CGEM, Faiçal Mekouar a souligné que le Maroc a plusieurs atouts à faire valoir, notamment une ouverture sur l’international, concrétisée par 55 accords de libre-échange avec des pays européens, africains, moyen-orientaux et américains et une proximité géographique renforcée par la meilleure connectivité maritime d’Afrique.

Le Maroc et le Portugal qui ont une histoire commune et des relations qui ne répondent pas à une situation économique conjoncturelle, sont plus que jamais appelés à développer leur partenariat pour profiter du contexte régional, a-t-il dit, notant que la coopération triangulaire au service de l’Afrique lusophone pourrait également constituer un autre créneau prometteur sur lequel les deux pays peuvent développer un réel partenariat.

 Rappelons la rencontre de haut niveau Portugal-Maroc, tenue en avril 2015, qui avait connu la signature de plusieurs accords dans des domaines stratégiques pour les deux pays notamment la sécurité, l’énergie, le transport maritime, le tourisme, la formation et la recherche scientifique, Mekouar a indiqué que la CGEM est également signataire d’une convention de partenariat avec son homologue la Confédération des entreprises du Portugal (CIP).

La délégation portugaise est composée d’une dizaine d’entrepreneurs représentant différents secteurs économiques dont notamment le textile, l’agroalimentaire, le bâtiment et travaux publics, le design d'intérieur, l’environnement, la métallurgie et fours industriels, le moulage et injection de plastique, l’imprimerie et le graphisme.