Les conditions semblent réunies pour un partenariat maroco-luxembourgeois prometteur

Les conditions semblent réunies pour un partenariat maroco-luxembourgeois prometteur

Casablanca, 24/09/2019 (MAP) - Toutes les conditions semblent réunies pour un partenariat maroco-luxembourgeois prometteur, a affirmé, mardi à Casablanca, le ministre de l'Industrie, du commerce, de l'investissement et de l'économie numérique, Moulay Hafid Elalamy.

Intervenant à l'ouverture du forum "Maroc-Luxembourg: partenaires stratégiques pour réussir en Afrique et en Europe", M. Elalamy a indiqué que l'état des relations économiques bilatérales montre que les performances restent en deçà du potentiel des économies des deux pays, ce qui incite à redoubler d'efforts, tant au niveau des pouvoirs publics que des opérateurs privés pour édifier un partenariat plus fructueux.

M. Elalamy a fait observer, à cet égard, que le Maroc, fort de son ancrage culturel, économique et financier auprès de partenaires africains, constitue une plateforme privilégiée pour développer des relations de qualité, avec l'ensemble du continent.

La coopération avec l'Afrique se matérialise par des projets stratégiques de grande envergure dont l’impact dépasse largement le cadre bilatéral, a-t-il fait remarquer, notant que le Maroc est le premier investisseur en Afrique de l'Ouest et le 2ème en Afrique et que les entreprises marocaines sont présentes dans 27 pays du continent et œuvrent dans divers secteurs tels la banque, les assurances, les télécoms et les TIC.

Le ministre a également noté, à ce propos, que l’adhésion du Maroc à la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA) offre de nouvelles opportunités.

Après avoir assuré l’ensemble des opérateurs économiques marocains et luxembourgeois participant à ce forum du soutien sans réserve du gouvernement à l’aboutissement de tous leurs projets, M. Elalamy s'est dit confiant que ce "forum économique constituera un précieux catalyseur du nouvel élan que nous voulons insuffler à nos relations".

Évoquant l'importance accordée par le Maroc au secteur du numérique, qui présente un réel potentiel de développement et de collaboration, le ministre a fait savoir que la transformation numérique est la voie dans laquelle s’engage le Royaume et que les chantiers assignés à l’Agence de Développement du Digital (ADD) constituent désormais les facteurs clés pour assurer aux citoyens et aux investisseurs un environnement adapté à leurs attentes.

M. Elalamy s'est réjoui à ce propos de la signature aujourd’hui d’un accord de coopération entre l’ADD et la Chambre de commerce du Luxembourg, qui couvre l’e-gouvernement, la promotion des startups, la digitalisation des TPE et PME et la transformation digitale des entreprises, invitant les opérateurs des deux pays à tirer profit de cette collaboration et à fructifier les opportunités d’affaires qu'offre le domaine du Digital.

Pour sa part, Luc Frieden, président de la Chambre de commerce du Luxembourg, a indiqué que le Maroc représente bien ce pont culturel, politique et économique entre l’Europe et l’Afrique, appelant les entreprises de son pays a tirer profit du positionnement du Royaume pour atteindre le marché africain.

M. Frieden a salué à cette occasion la volonté du Maroc et du Luxembourg de mettre en place une commission mixte afin de donner un nouvel élan à leurs relations de coopération et de partenariat, assurant qu'il y a énormément d'opportunités à saisir pour stimuler les échanges commerciaux et développer davantage les relations économiques.

De son côté, le président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Salaheddine Mezouar, a souligné l'importance pour les deux pays d'avancer dans une relation tournée vers l'avenir et de progresser dans un partenariat solide et gagnant-gagnant, notant que le Maroc constitue une belle plateforme économique et une plaque tournante unique du commerce entre l'Afrique et le reste du monde.

 

Source : MAP