Les patronats du Maroc et du Madagascar déterminés à booster les échanges bilatéraux

Les patronats du Maroc et du Madagascar déterminés à booster les échanges bilatéraux

 La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et le Groupement des entreprises de Madagascar (GEM) ont exprimé, mercredi à Casablanca, leur détermination commune à faire prospérer les échanges économiques bilatéraux.

 Lors de la 2è édition du Forum économique Maroc-Madagascar, marquée par la participation d'une importante délégation d'opérateurs économiques marocains et malgaches, la présidente du GEM, Joséphine Soanorondriaka Andriamamonjiarison, et le vice-président de la CGEM, Faiçal Mekouar, ont mis en avant leur volonté de faire des relations maroco-malgaches un modèle exemplaire de coopération Sud-Sud à travers notamment l'investissement gagnant-gagnant et le transfert des compétences.

 "Nous sommes très ravis de prendre part, pour la deuxième fois, au Forum économique Maroc-Madagascar, qui nous permettra de développer davantage nos relations institutionnelles avec la CGEM", a souligné M. Andriamamonjiarison dans son allocution d’ouverture.

 Ce forum permettra aux entreprises malgaches de découvrir de près les réalisations et les performances remarquables de l’économie marocaine, a-t-elle dit, exprimant le souhait de son pays de tirer profit de l'expérience marocaine dans divers secteurs économiques.

 "Nous sommes très intéressés par le savoir-faire du Maroc dans divers domaines, notamment l'agriculture, l'énergie renouvelable, le tourisme, les technologies d’information et de communication et la protection de l’environnement", a noté la présidente du GEM.

 Tout en mettant l'accent sur le grand intérêt que portent les Malgaches pour les entreprises marocaines, Mme Andriamamonjiarison a plaidé pour une coopération bilatérale "fructueuse" touchant tous les domaines.

 De son côté, le vice-président de la CGEM, M. Mekouar, a fait remarquer que cette rencontre est la 4è en moins de 4 mois entre les deux institutions, émettant le vœu de voir cet élan fructifier pour bâtir des liens durables entre la CGEM et le GEM ainsi qu’entre les opérateurs économiques des deux pays.

 "Nous avons la volonté de faire des relations maroco-malgaches un modèle exemplaire de coopération Sud-Sud qui s’inscrit dans la durabilité", a-t-il dit, soulignant dans ce sens que ce forum permettra, sans doute, d’approfondir la connaissance mutuelle des opportunités économiques qu’offrent les deux pays et de promouvoir les échanges bilatéraux qui sont de 13 millions de dollars à peine.

 Evoquant le commerce et l’investissement, M. Mekouar a fait valoir que la CGEM, forte de ses 88.000 membres et acteur clé de la diplomatie économique marocaine, sera la porte d’entrée des entreprises malgaches, non seulement au Maroc, mais également aux 55 pays avec lesquels la Confédération a signé des accords de libre-échange.

 Au programme de ce forum, figurent notamment la présentation de l'économie marocaine et de l'environnement des affaires au Maroc, un exposé sur le climat des affaires et des opportunités à Madagascar, des témoignages des opérateurs économiques et des ateliers sectoriels sur l'agriculture et la pêche, le BTP-immobilier et l'industrie.