L'énergie verte sera au centre du Forum de Crans Montana en mars à Dakhla

L'énergie verte sera au cœur des débats de la  session annuelle du Forum de Crans Montana (FCM), prévue du 12 au 15 mars  prochain à Dakhla, indique-t-on lundi auprès de l'organisation basée à Genève.

 "Un programme spécial sera consacré au développement des Energies  renouvelables en Afrique avec un accent particulier sur les opportunités  offertes par le Sahara Atlantique en matière d'énergie éolienne", précise le  prestigieux forum dans un communiqué.

 La région d'Oued Eddahab-Lagouira, soulignent les organisateurs, "compte  parmi les régions les plus vastes, les mieux ventées, les moins densément  peuplées et par conséquent les plus favorables à l'installation de parcs  éoliens".

 Ils évoquent à cet égard le début de l'exploitation commerciale du parc  éolien de Tarfaya, dans le sud de la côte Atlantique du Royaume. "Il s'agit de  la plus grande ferme éolienne du continent avec pas moins de 131 éoliennes  réparties sur une zone de 8 900 hectares et représentant une capacité totale de  301 mégawatts", ajoute le communiqué.

 D'après le Forum de Crans Montana, "la session de Dakhla représente une  excellente opportunité pour les plus importantes sociétés internationales du  secteur de promouvoir leur expertise et de nouer ou consolider des relations  dans cette région au large potentiel où de grands projets devraient voir le  jour".

 L'évènement sera en outre marqué par le lancement du Club de l'Afrique  atlantique que le CMF qualifie d'"initiative majeure" en matière d'appui au  développement et à l'intégration régionale dans le continent.

 "Le club représente une communauté internationale exclusive et de haut  niveau, composée de décideurs du monde des affaires, de la politique et des  gouvernements engagés en faveur de l'Afrique", explique-t-on auprès du Forum.

 La première session plénière du club se tiendra à Bruxelles le 13 juin  prochain, à l'occasion de la 26ème session annuelle du Forum de Crans Montana.

 Le Forum de Crans Montana avait choisi la ville de Dakhla pour sa prochaine  session annuelle qu'il considère comme "un acte de paix majeur et une  opportunité pour tous de se retrouver, de voir et de parler".

 "Dakhla est par essence un modèle pour l'avenir du Maroc et de l'Afrique et  jouit d'une position stratégique exceptionnelle en tant que plaque tournante  sur le plan économique", a déclaré Jean-Paul Carteron, président fondateur du  CMF, réputé depuis une trentaine d'années pour son engagement à "construire un  monde plus humain et plus impartial".  CB---BI. HN.

 Source : MAP