10ème anniversaire d’INJAZ Al-Maghrib

  • C’est avec un réel plaisir que je m’associe au nom de la CGEM en sa qualité de partenaire associé d’INJAZ Al-Maghrib à l’événement d’aujourd’hui commémorant ainsi son 10ème anniversaire.
  • Notre Confédération milite, depuis deux décennies maintenant, pour l’ouverture de l’entreprise sur son environnement socio-économique, la promotion de la culture de la Responsabilité sociale et sociétale des entreprises et de là, le développement de partenariats Entreprise-Association sur des questions d’intérêt général pour la communauté.La charte RSE de la CGEM, à travers son dixième axe, vient confirmer notre engagement et la mobilisation de nos entreprises autour des valeurs de solidarité et de partage.
  • Le Label RSE que nous décernons aux entreprises engagées sur la RSE permet l’émulation des chefs d’entreprises sur le sujet et renforce davantage leur mobilisation.
  •  Au Maroc, nous observons, depuis la fin des années 90, une éclosion du nombre d’associations. Dans le même temps, leurs champs de compétences et d’intervention se sont largement étendus. Certaines ont développé une expertise technique indéniable et leurs actions sur le terrain, leur crédibilité et leur sérieux, ont convaincu les entreprises à s’engager à leurs côtés dans des projets communautaires.
  • Parallèlement, le monde de l’entreprise connait un véritable repositionnement de son rôle dans la société. Nous assistons à une conscientisation des patrons vis-à-vis des responsabilités sociale ET sociétale de leurs entreprises. Ces dernières se sont intégrées, progressivement, grâce à des partenariats avec le monde associatif, dans une dynamique notamment d’éducation et de développement de la culture d’entreprendre, permettant à des milliers de jeunes de prendre le flambeau de l’entrepreneuriat. 
  •  La question de la jeunesse et de l’éducation constitue un pilier central dans le développement des nations. C’est pourquoi l’action de INJAZ Al-Maghrib a tout son sens. Précurseur au Maroc sur la thématique de l’éductation, je voudrais rendre un vibrant hommage à la SNI pour sa vision innovante pour le développement dans notre pays du concept du « mécénat de compétence », permettant ainsi à plusieurs dizaines d’entreprises de donner du sens par des actes à leur responsabilité sociale et sociétale avec la mobilisation de leurs salariés pour sa mise en œuvre.
  • Je voudrais saisir cette opportunité pour rendre un hommage particulier à M. Abbad Andaloussi, Ex-président de INJAZ Al-Maghrib, qui par son ambition et sa passion a dirigé et développé cette association dès sa création, en cultivant la confiance des différents partenaires et a réussi à convaincre par son sens de persuasion à fédérer autour du projet.
  • Agir pour relever le défi de l’éducation et cultiver l’esprit des jeunes à l’entreprenariat nous interpelle tous. ONG et entreprises nous devons agir ensemble en développant plus d’espaces de savoir-faire et de formation dans le cadre de partenariats stratégiques dépassant le simple sponsoring ou le mécénat. Car qui mieux que l’entrepreneur ou le cadre d’entreprise lui-même, peut transmettre cette flamme du travail ?
  • Et, à ce titre, je voudrais vous exprimer ma satisfaction à ce sujet : Ces dernières années, on a vu fleurir des réseaux de patrons, de cadres et de bénévoles de tout bord qui ont joint leurs efforts, pris sur leur temps et engagé des moyens financiers et humains pour donner à ces jeunes une chance de construire leurs avenir et leurs rêves.
  • Ce partenariat stratégique, que j’appelle de mes vœux, s’inscrit au cœur même du métier aussi bien de l’entreprise que de l’ONG permettant d’atteindre les objectifs convenus tout en conservant l’identité, les valeurs et l’indépendance de chacune des deux parties en appui à une confiance mutuelle. Et c’est bien là toute la force de INJAZ Al-Maghrib,  avec son professionnalisme, sa persévérance et son dévouement pour la noble cause pour laquelle elle agit.
  • Le monde de l’entreprise est demandeur de projets à valeur ajoutée pour la société et de modèles réussis d’associations pour s’investir à leur côté pour le développement de notre société, l’exemple d’INJAZ Al-Maghrib est bien là et j’encourage les entreprises à joindre le mouvement.