SM le Roi préside à Abidjan la cérémonie d'ouverture du Forum économique ivoiro-marocain

SM le Roi préside à Abidjan la cérémonie d'ouverture du Forum économique ivoiro-marocain
SM le Roi Mohammed VI, accompagné du Premier ministre de la République de Côte d'Ivoire, M. Daniel Kablan Duncan, a présidé, lundi à Abidjan, la cérémonie d’ouverture du Forum économique ivoiro-marocain, une occasion de renforcer les partenariats entre le

Dans un discours d’ouverture, SM le Roi a souligné que "l’organisation, en Côte d’Ivoire, d’un tel Forum -pour la première fois en dehors du Royaume et sur une terre africaine, n’est pas le fruit du hasard".

"C’est, d’abord, le reflet de la qualité des relations entre nos deux pays et l’expression de l’importance des liens politiques et économiques entre le Royaume et les pays de l’Afrique centrale et de l’Ouest", a dit le Souverain, relevant que "ce choix est, aussi, une reconnaissance de l’importance de l’économie ivoirienne, et notre confiance en son avenir".

Et le Souverain d'assurer que ce n'est pas sans raison que la Côte d'Ivoire abrite l’une des bases industrielles les plus actives de la région, et l’une des plateformes de commerce les plus dynamiques.

Désormais, a poursuivi SM le Roi, "à l’heure où les péripéties politiques font partie du passé, l’unité retrouvée et la paix rétablie sont, assurément, la grande force de la Côte d’Ivoire. Son passé économique florissant est un véritable avantage comparatif".

Le Souverain a, également, indiqué que le Maroc, comme la Côte d’Ivoire, assume pleinement sa vocation africaine, celle qui a toujours été la sienne, tout au long de son histoire.

"Aujourd’hui comme hier, les relations diplomatiques sont au cœur de nos interactions. Mais, à la faveur des mutations profondes que connaît le monde, leurs mécanismes, leur portée ainsi que leur place même dans l’architecture des relations internationales, sont appelés à s’adapter aux nouvelles réalités", a souligné le Souverain.

Ainsi, auparavant la diplomatie était au service de la consolidation des relations politiques. Aujourd’hui, c’est la dimension économique qui prime et constitue l’un des fondamentaux des relations diplomatiques, a ajouté SM le Roi, notant que la coopération, hier basée sur la relation de confiance et les liens historiques, est, aujourd’hui, de plus en plus fondée sur l’efficacité, la performance et la crédibilité.

Intervenant à cette occasion, le Premier ministre ivoirien a fait observer que "ce forum est d’une dimension toute particulière et traduit l’importance singulière de la coopération maroco-ivoirienne".

"Les relations excellentes entre les deux pays ont été bâties par deux hommes d’exception, feu SM Hassan II et feu le président Félix Houphouët-Boigny, et cette amitié a su faire développer les relations multiformes et multisectorielles", a-t-il dit.

Pour lui, cette rencontre représente "une excellente occasion pour le secteur privé des deux pays de nouer, dans le cadre des accords officiels existants, des partenariats forts pour développer et diversifier le commerce entre les deux pays et accroître les investissements réciproques".

La prestigieuse présence de SM le Roi à ce forum témoigne du ferme engagement du Souverain et celui du président Ouattara de donner une nouvelle et forte impulsion à la coopération bilatérale, assuré le Premier ministre ivoirien.

Dans une allocution devant SM le Roi, la présidente de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Mme Meriem Bensalah Cheqroun, a assuré que "les entreprises marocaines portent un intérêt considérable à l’investissement en Côte d’Ivoire, un pays dont l’économie est l’une des plus dynamiques de toute l’Afrique de l’Ouest".

"Votre pays attire également les investisseurs marocains en raison de son économie libérale basée sur une vision claire, puisqu’il a mis en place un ambitieux programme de relance économique pour la période 2011-2015", a ajouté Mme Bensaleh, notant que le Maroc "s'attache à renforcer ses relations avec la Côte d'Ivoire en jetant les ponts du rapprochement et de la coopération Sud/Sud".

Cette coopération, a-t-elle dit, devra également mettre l’accent sur le développement de ressources humaines des deux pays, et "le Maroc serait honoré de partager avec les frères ivoiriens une expérience réussie de 40 ans en matière de formation professionnelle".

Le vice-président de la Confédération générale des entreprises de la Côte d’Ivoire (CGECI), M. Bernard N'Doumi a, pour sa part, affirmé que le dynamisme et la volonté du secteur privé marocain n'auraient pu s'exprimer qu'avec le soutien fort et franc de SM le Roi Mohammed VI "venu personnellement accompagner les opérateurs économiques".

Il a, à cet égard, formé le voeu de voir "cet esprit visionnaire habiter bon nombre de Chefs d'Etat africains, car c'est le gage d'un décollage économique assuré" pour le continent africain.

"Ensemble, avec un partenariat fort et dans une concurrence saine, nous pouvons développer nos entreprises respectives et étendre nos activités dans toute la sous-région ouest africaine, et pourquoi pas tout simplement en Afrique", a-t-il affirmé à l'adresse des opérateurs économiques marocains.

Organisé par la CGECI et la CGEM, en partenariat avec le Centre de promotion des investissements en Côte d’Ivoire (CEPICI), la Chambre de commerce et d'industrie de Côte d'Ivoire et la Fédération ivoirienne des petites et moyennes entreprises (FIPME), ce forum économique multisectoriel contribuera au renforcement et à la dynamisation du partenariat Sud-Sud à travers la conclusion de réels partenariats d’affaires entre les secteurs publics et privés des deux pays.

Cette rencontre sera également une occasion pour présenter l’expertise marocaine dans toute sa diversité, les opportunités d’affaire et les possibilités de partenariat entre les entreprises marocaines et ivoiriennes, ainsi que les potentialités qu’offre le marché ivoirien, véritable locomotive de toute la région de l’Afrique de l’Ouest.

Les participants auront à discuter, deux jours durant, des opportunités d’investissement en Côte d’Ivoire, du cadre institutionnel et réglementaire des partenariats publics-privés, des attentes des investisseurs marocains en Côte d’Ivoire, les opportunités d’investissements dans des secteurs porteurs (Agriculture, Industrie, Mines, Energie, Hydrocarbures, Infrastructures, BTP, Transport, Logistique, Santé, Tourisme, TIC..).

Plus de 400 opérateurs ivoiriens et une centaine d’entreprises marocaines ont répondu présents à cette grande manifestation qui leur offrira l’opportunité de découvrir certaines expériences réussies d’investisseurs marocains implantés en Côte d’Ivoire.

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence des membres du gouvernement ivoirien, des représentants des organisations patronales marocaine et ivoirienne, les représentants des missions diplomatiques accréditées à Abidjan ainsi que des membres de la délégation officielle accompagnant le Souverain dans cette visite de travail et d’amitié.