Salaheddine MEZOUAR

Salaheddine MEZOUAR
Président de la CGEM
Chef d’entreprise CTC Maroc
Ancien Ministre des Affaires Étrangères, des Finances et de Commerce et d’Industrie.
 
Diplômé de l’ISCAE et titulaire d’un DEA en sciences économiques à l’université des Sciences Sociales de Grenoble, M. Salaheddine MEZOUAR, après une solide expérience dans le secteur public et privé au Maroc et en Tunisie, a rejoint le groupe espagnol TAVEX au sein duquel il a assuré les fonctions d’administrateur Directeur Général.
M. Salaheddine MEZOUAR a également présidé l’Association Marocaine des Industries du Textile et de l’Habillement pendant deux ans, ainsi que la Fédération du Textile et du Cuir au sein de la CGEM.
 
À l’occasion de ces mandats et ayant conçu la nouvelle stratégie de repositionnement du secteur, il a été nommé par Sa Majesté le Roi, Ministre de l’Industrie, du Commerce et de la mise à niveau de l’Économie en 2004 En 2007, il a été nommé Ministre de l’Économie et des Finances par Sa Majesté le Roi dans le gouvernement Abbas El Fassi, Monsieur Salaheddine MEZOUAR a eu à gérer les effets de la crise financière mondiale sur l’économie et le tissu des entreprises au Maroc.
Durant son mandat, M. Salaheddine MEZOUAR a adopté des mesures fortes, dont notamment la plus importante baisse du taux de l’impôt sur les sociétés et par l’élargissement de la base de l’impôt sur le revenu ainsi que d’autres mesures fiscales nécessaires pour adapter l’économie marocaine à la compétitivité mondiale dans divers secteurs.
Ensuite, il a été nommé en 2013 par Sa Majesté le Roi, Ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération pour mettre en œuvre la vision de Sa Majesté relative à la diversification des partenariats économiques, particulièrement avec le continent africain.
Monsieur Salaheddine MEZOUAR a également été nommé par Sa Majesté le Roi, Président du Comité d’organisation de la COP 22. Il est actuellement co-gérant de la société CTC Maroc, Senior Advisor de la BAD, Senior Advisor du Fond Africa 50 et partenaire de deux groupes pour la réalisation d’unités industrielles.