Ce comité, relevant de l'ADII, a également souligné l'importance de renforcer les mécanismes de lutte contre la sous facturation et les autres formes de concurrence déloyale, à travers notamment la dynamisation de la coopération avec les différents partenaires publics et privés, l'élargissement des actions de contrôle conjoint à d'autres secteurs, la mise en place d'un système de suivi et d'évaluation de ces actions et le renforcement des capacités et des moyens humains.
 
Cette rencontre à laquelle ont pris part le directeur général de l'ADII, Zouhair Chorfi, des représentants de la CGEM et des départements de l'Industrie, du Commerce extérieur, de l'Agriculture, de la Direction générale des impôts et de l'Office des changes, a été, en outre, une occasion pour examiner des questions en relation avec la classification des opérateurs, la domiciliation des entreprises, le renforcement du contrôle des normes sanitaires et industrielles et le durcissement du dispositif répressif.
 
La réunion a, par ailleurs, porté sur l'examen de l'état d'avancement de la mise en œuvre des recommandations arrêtées lors de la réunion du 25 mars 2014, notamment celles concernant l'évolution des importations dans les secteurs ciblés, les indicateurs d'appréciation mis en place et actualisés ainsi que les contrôles conjoints opérés. 
Dans ce cadre, les membres du comité ont réitéré leur engagement à redoubler d'efforts et à renforcer leur coordination, afin de contrecarrer les pratiques déloyales.

 

Partager
Voir plus