Le secteur financier table sur une dynamique anticorruption en 2023. C’est ce que viennent d’annoncer les quatre signataires de la Convention de coopération dans le domaine de la prévention et de la lutte contre la corruption dans ce secteur, à l’occasion de la troisième réunion annuelle de suivi. Une rencontre à l’initiative des trois autorités du secteur, Bank Al Maghrib, l’Autorité Marocaine du Marché des Capitaux et l’Autorité de Contrôle des Assurances et de la Prévoyance Sociale, en partenariat avec l’Instance nationale de la Probité, de la Prévention et de la Lutte contre la Corruption.

En 2023, la priorité sera donnée au développement des capacités des acteurs sectoriels, via des actions de formation et de sensibilisation ciblées. S’y ajoute la poursuite des travaux visant l’établissement des cartographies de risques de corruption couvrant l’ensemble des composantes du secteur. Il est aussi question du renforcement de la dynamique d’échange et de partage d’expériences avec les autres secteurs. Cela, en plus d’une grande ouverture sur les acteurs concernés.

Partager
Voir plus