La présidente de la CGEM, Miriem Bensalah Chaqroun, a souligné, lors de la cérémonie de signature du "Contrat-Programme global" de la Stratégie de la Formation Professionnelle 2021 et la signature de 25 conventions couvrant différents domaines d'intervention que la Stratégie Nationale de la Formation Professionnelle est le fruit d'une forte concertation entre les secteurs public et privé, estimant que la formation professionnelle est un défi sociétal et un levier pour la promotion de la compétitivité de l'économie nationale.

Cette stratégie, qui favorisera l'éclosion d'une prise de conscience quant à l'importance des professions depuis le primaire, instaure un cadre logistique aidant à la réalisation du développement humain et favorise la continuité du partenariat public-privé grâce notamment aux conventions signées, a ajouté Mme Bensalah Chaqroun, appelant à la nécessité de consacrer la formation continue en tant que moyen d'amélioration de la compétitivité de l'économie nationale.

La stratégie nationale a pour objectif d'assurer la formation pour tous, partout et tout au long de la vie et ce en application des dispositions de la nouvelle constitution qui a accordé une attention particulière à la formation professionnelle. En plus de la consolidation des acquis, cette stratégie se veut plus intégrée en ouvrant plus d'horizons et en consacrant le droit à la formation professionnelle à tous les citoyennes et citoyens tout au long de la vie.

En vue d'atteindre les objectifs escomptés, la mise en œuvre de la stratégie de la formation professionnelle 2021 est basée sur une approche contractuelle, via des contrats programmes entre l'Etat et les différents partenaires et opérateurs de formation publics et privés.

Ces contrats programmes définissent les objectifs, les moyens à mobiliser, les modes d'évaluation et les mécanismes de planification, de suivi et de contrôle.

Ont assisté à cette cérémonie plusieurs membres du Gouvernement, le président du Conseil Supérieur de l'Education, de la Formation et de la Recherche Scientifique, des ambassadeurs, des partenaires internationaux, des représentants de la CGEM, des partenaires sociaux, des secrétaires généraux, des directeurs généraux, plusieurs représentants des secteurs de formation publics et privés, des présidents de fédérations nationales et des associations actives au niveau des programmes de formation par apprentissage, et des responsables du ministère de l'Education nationale et de la Formation professionnelle


Le Chef du Gouvernement qui présidait la cérémonie de signature du Contrat-Programme et des conventions cadres relatives à l'opérationnalisation de la Stratégie Nationale de la Formation Professionnelle à l'Horizon 2021, a mis en avant la qualité et l'importance du modèle marocain de formation professionnelle dans la création de richesses.

Il a à cet égard souligné l'intérêt croissant accordé au modèle marocain de formation professionnelle eu égard au statut du Maroc en tant que leader en la matière en Afrique. 

Tout en soulignant l'intérêt particulier qu'accorde SM le Roi Mohammed VI au secteur de la formation professionnelle, le Chef du gouvernement a indiqué que la Stratégie nationale vise à ouvrir des passerelles entre les systèmes académique et professionnel selon une approche participative de tous les acteurs publics et privés dans le domaine de la formation professionnelle.

De son côté, le ministre de l'Education nationale et de la Formation professionnelle, Rachid Benmokhtar, a indiqué que la formation professionnelle représente une opportunité pour les jeunes désirant accéder au marché du travail et un levier pour l'amélioration de la compétitivité de l'entreprise, saluant le partenariat exemplaire entre le ministère et la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) qui a donné naissance à des projets pilotes pour concrétiser la Stratégie nationale.

Et de faire remarquer que la stratégie nationale traduit clairement les objectifs de la Vision stratégique 2015-2030 de la réforme de l'éducation et de la formation sur le court et le moyen terme visant la mise en place d'un système de formation intégré et efficace, associant l'ensemble des parties concernées.

La Stratégie ambitionne la formation de 10 millions de citoyens, dont 200.000 bénéficiaires sont des personnes à besoins spécifiques, et se base sur le renforcement du rôle des partenaires économiques et sociaux et la mise en place d'une gouvernance multi-niveaux, où la région joue un rôle important au côté des professionnels en tant qu'acteurs principaux dans la définition des besoins en formation au niveau régional.

Elle s'assigne également pour objectifs d'augmenter l'insertion professionnelle en approchant l'offre de formation de la demande de l'économie nationale et améliorer de manière continue la qualité de la formation professionnelle, intégrer l'enseignement général et la formation professionnelle pour une meilleure attractivité de celle-ci et pour permettre aux jeunes d'exprimer leur vocation et renforcer la gouvernance de la politique publique dans le domaine de la formation professionnelle.

 

Voir plus