Toutes les entreprises sont affectées à plus ou moins grande échelle par le dérèglement climatique. Chaque secteur sera touché de façon différente, certains plus que d’autres. Les engagements de réduction des GES auront un impact sur les coûts de production. Et, face aux changements climatiques, le coût de l’inaction sera bien plus élevé que celui de l’action. Les initiatives en réponse aux changements climatiques peuvent viser l’atténuation, soit le ralentissement des changements climatiques, ou l’adaptation, c’est-à-dire la préparation à ces changements. La transition vers une économie bas carbone constitue également des opportunités pour les entreprises.

Nous pouvons dans ce cadre distinguer 3 catégories :

  1. Toute industrie qui met en place des actions pour réduire les GES pourra réduire ses coûts de production par le recours aux énergies renouvelables, à l’efficacité énergétique, aux processus d’économie de l’eau ou de traitement et de réutilisation des eaux usées et à la valorisation des déchets entre autres.
  2. Toute industrie qui intègre le risque climatique dans sa stratégie aura une longueur d’avance, car elle aura :

    • Intégré son coût (ex : par le biais d’un prix du carbone interne) ;
    • Anticipé des réglementations pouvant affecter son activité (ex : normes règlementant les émissions de CO2 pour les véhicules) ;
    • Réfléchi à des alternatives pour sa production (ex : réduction de la consommation d’énergie nécessaire) et la distribution (ex : circuits courts) de ses produits ;
    • Renforcé son efficacité opérationnelle et énergétique.
  3. D’autres entreprises ont un gain plus direct car elles apportent des solutions, des équipements ou des services permettant d’éviter ou de réduire les émissions de GES ou de s’adapter aux effets des changements climatiques.

Les entreprises sont les locomotives du changement car elles ont une carte maîtresse à jouer dans la lutte contre les changements climatiques. Bien que n’étant qu’observatrices au sein des négociations pour le climat,leur rôle est déterminant. Les opérateurs économiques doivent se conformer aux nouvelles règles destinées à atténuer l’accélération des changements climatiques et s’y adapter.

Voir plus