L'entreprise joue un rôle clé dans la lutte contre le réchauffement global en favorisant l'économie verte et en adoptant les technologies écologiques pertinentes, a affirmé, mardi à Londres, M. Said Mouline, président de la commission d'énergie, du climat et d'économie verte de la CGEM.


Le secteur privé, qui soutient l'innovation, la recherche et le développement dans le cadre d'une approche volontariste, est un acteur incontournable en matière de développement durable et de réduction des gaz à effet de serre, a-t-il dit dans une intervention lors du Sommet Business & Climat.

Et d'ajouter que la lutte contre les changements climatiques est l'affaire de tous et nécessite l'adoption d'une approche intégrée et une synergie entre secteur privé et secteur public car la pollution ne connait pas de frontières.

En tant que chef du pôle partenariat public-privé au sein du comité de pilotage de la COP22 prévue en novembre prochain à Marrakech, M. Mouline a mis l’accent sur la contribution précieuse apportée par le secteur privé et le partenariat Nord-Sud à la lutte contre les changements climatiques. 

Les projets réalisés par le Maroc à cet égard en matière d'énergies renouvelables, d'agriculture et d'efficacité d'énergétique sont exemplaires, a-t-il souligné, rappelant les initiatives volontaristes et solidaires lancées par la CGEM pour inciter les entreprises à agir en faveur du climat.

C'est dans cette optique que le sommet de Londres des entreprises et du climat constitue une occasion importante pour faire valoir les propositions et les recommandations du secteur privé aux négociations sur les changements climatiques lors de la COP22.

Le Business & Climate Summit est un rassemblement annuel des entreprises, des investisseurs et des décideurs sur l’action climatique.

Une quinzaine de thématiques seront abordées pendant deux jours par 800 participants avec des interventions des dirigeants d’entreprises, de représentants de gouvernements, de leaders de coalitions de l’ agenda de l’action ou d’acteurs de la société civile.

Ils conviendront d'une feuille de route pour accélérer la transition bas-carbone et soutenir la croissance verte. 

Après la première édition organisée à Paris en mai 2015, cet évènement de l’action climatique doit permettre aux entreprises de venir rendre compte de leurs engagements et en prendre de nouveaux chaque année.

 

 

Voir plus