Casablanca, le 8 mai 2024 – Le directeur général de l’Organisation internationale du travail (OIT), Gilbert Fossoun Houngbo, qui effectue une visite au Maroc, a salué, mardi à Casablanca, les efforts additionnels de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) pour soutenir l’émergence d’une plus grande classe moyenne et de l’ entrepreneuriat.

« Ces efforts soutiennent également la croissance durable et pérenne, qui elle-même va aider l’État à réaliser plus de revenus fiscaux et donc plus de moyens pour financer l’État social », a expliqué M. Houngbo dans une déclaration à la presse, à l’issue de ses entretiens avec le président de la CGEM, Chakib Alj.

Et de poursuivre que la Confédération est vivement intéressée à être tenue informée des dossiers importants au niveau du Bureau international du Travail (BIT), notamment ceux portant sur la gouvernance de cette organisation et la 112ème session de la Conférence internationale du Travail, prévue du 3 au 14 juin 2024 à Genève.

Les échanges avec M. Alj ont porté sur des sujets d’intérêt commun, notamment la position et l’analyse du Patronat vis-à-vis des réformes en cours dans le domaine social que la CGEM appuie vigoureusement, a fait savoir M. Houngbo.

De son côté M. Alj a indiqué que ces entretiens ont été l’occasion d’échanger sur les sujets liés au dialogue social, à la justice sociale et à l’avenir des métiers face au défi de l’intelligence artificielle (IA), ainsi que sur la responsabilité sociale des entreprises (RSE).

« Ce sont des sujets sur lesquels la CGEM est fortement engagée et mobilisée », a-t-il affirmé, rappelant que la Confédération siège dans le Conseil d’administration de l’OIT via sa commission sociale.

Par ailleurs, M. Alj a précisé que les deux parties ont convenu de renforcer leur partenariat et leur coopération pour initier ensemble de nouvelles actions visant à valoriser le capital humain et à consolider la compétitivité des entreprises.

Cette visite constitue l’occasion pour M. Houngbo de rencontrer plusieurs ministres et responsables, ainsi que de participer à un évènement Haut-Niveau Tripartite sur l’État social et le dialogue social, et à une table ronde de Haut Niveau sur la justice sociale et les mutations du marché du travail.

Partager
Voir plus