La Présidente de la CGEM, Mme Miriem Bensalah-Chaqroun, a reçu vendredi 13 février au siège de la Confédération, une importante délégation institutionnelle ghanéenne, présidée par M. Hanna Serwaah Tetteh, Ministre des Affaires Etrangères et de l’Intégration Régionale. La délégation ghanéenne comprend également la Ministre du Tourisme, le Ministre chargé du Commerce et de l'Industrie, et des responsables officiels représentant des offices et organismes gouvernementaux des secteurs du tourisme, de l’aviation civile, l’énergie, l’industrie, les pêches et aquaculture, le transport, l’agrobusiness et l’éducation. Au menu de cette rencontre : la coopération économique entre les secteurs privés marocain et ghanéen.
Intervenant lors de cette réunion, la Présidente de la CGEM, Mme Miriem Bensalah-Chaqroun et la ministre ghanéenne ont été unanimes à souligner que les relations économiques entre le Maroc et le Ghana restent en deçà des attentes et des potentialités énormes qu'offrent les économies des deux pays, qui sont des « leaders » dans leurs régions respectives.
Les relations diplomatiques entre le Maroc et le Ghana remonte aux années 1960 et des accords de coopération ont été signés dans plusieurs domaines, mais malheureusement le commerce bilatéral « demeure faible par rapport à son potentiel », a indiqué Mme Bensalah-Chaqroun.
La CGEM est un partenaire-clé dans la diplomatie économique particulièrement en Afrique, a-t-elle dit, ajoutant que « cette rencontre nous permettra de jeter les bases d'une étroite collaboration en vue d'accompagner les entreprises marocaines et ghanéennes dans un projet de développement commun ».
Mme Bensalah-Chaqroun a dans ce cadre appelé les pouvoirs publics dans les deux pays et leurs secteurs privés respectifs à s'inscrire dans une véritable dynamique favorisant la concrétisation de nouveaux partenariats. La Présidente de la CGEM n’a pas manqué d’appeler à la création d’un Conseil d’affaires maroco-ghanéen afin d'examiner les perspectives de développement de la coopération économique et commerciale bilatérale à la lumière des atouts et du potentiel économique dont recèlent les deux pays.
Pour sa part, la ministre ghanéenne a souligné que le partenariat entre le secteur privé dans les deux pays s'avère indispensable pour le développement des relations économiques entre le Maroc et le Ghana.
Elle a dans ce cadre relevé que cette réunion contribuera à l'instauration d'une plateforme d'échanges entre les investisseurs des deux pays en vue d'examiner les possibilités de coopération dans tous les secteurs d'activités dans la perspective de les transformer dans le plus court terme en programmes et projets concrets.
Lors de cette réunion, qui a été marquée par l'intervention de plusieurs hommes d'affaires marocains et ghanéens, l'accent a été mis sur les opportunités d'investissement dans les deux marchés, notamment dans les secteurs du tourisme, des infrastructures et de l'énergie.
La visite de la délégation ghanéenne à Casablanca fait suite à la première session de la commission maroco-ghanéenne, qui s'est tenue jeudi 12 février à Rabat.

Voir plus