Moment fort dans la vie de la Confédération, cette AGO a permis aux entreprises membres de la CGEM de s’enquérir des principales réalisations accomplies par les instances de gouvernance de la Confédération au titre de l’exercice écoulé.

A l’ouverture de cette AGO, la Présidente de la CGEM a indiqué que cette assemblée générale constitue une occasion idoine pour partager avec les membres de la Confédération les différentes actions menées durant l'exercice 2013 en terme d'investissement et de conseils notamment, et dresser le bilan d'une année de travail qui s'est concrétisée par l'ouverture de la CGEM Sud à Laâyoune qui, à elle seule, totalise plus de 800 membres.

Mme Bensalah-Chaqroun a mis l’accent sur le rôle grandissant de la Confédération qui est aujourd'hui au centre du processus de décision et de concertations, aussi bien avec gouvernement à travers la plateforme CGEM-gouvernement qu'avec les syndicats et les patronats homologues à l'international.

L’engagement de la CGEM sur différents fronts se retrouve dans les résultats engrangés sur le terrain en l'occurrence le remboursement du butoir de TVA, la simplification des procédures pour l'acte de construire, outre l'instauration d'un observatoire de la PME. D'autres réalisations, en cours de finalisation, devraient sous peu être annoncées à l'instar de la réforme des Contrats Spéciaux de Formation (CSF) et la réforme de la loi sur les délais de paiements.

De son côté, M. Salah-Eddine Kadmiri, vice-président général de la CGEM, a souligné que les entreprises marocaines continuent de se battre pour faire vivre la fibre entrepreneuriale et faire face aux différents problèmes et défis qui se posent, notamment dans un contexte économique contraignant, affirmant que la Confédération portera toujours la voix du secteur privé là où l'intérêt de l'entreprise marocaine l'exige.

M. Kadmiri a également mis en exergue le rôle joué par la CGEM à l'international et plus particulièrement en Afrique à travers l'organisation de missions d'affaires, de forums économiques et de tournées de prospection, ouvrant ainsi la voie à une coopération sud-sud dans le cadre de missions structurées.

Après lecture des rapports moral et financier de l'exercice 2013, l'Assemblée Générale de la CGEM a approuvé les comptes de l'exercice clos le 31 décembre 2013 ainsi que les résolutions qui lui ont été présentées.

M. Abdelâdim El Guerrouj invité de l’AGO de la CGEM

Invité de l’AGO de la CGEM, le ministre délégué auprès du ministre de l'Education nationale et de la Formation professionnelle, M. Abdelâdim El Guerrouj a présenté à l’assemblée  le projet de loi sur la formation continue qui vient d’être approuvé par le Conseil de gouvernement et dont la gouvernance sera assurée par un super GIAC.

Outre l'élargissement des domaines couverts par la formation continue, ce projet de loi vise à développer la formation continue à travers l'augmentation du nombre des entreprises et des employés bénéficiaires. Pour ce qui est de la gestion de la formation continue, M. El Guerrouj a précisé que le projet de loi prévoit l'instauration d'un système de gouvernance efficace, souple et plus attractif en vue de promouvoir la compétitivité des entreprises et simplifier les procédures d'avancement social des employés.

Le projet prévoit aussi d'impliquer les acteurs sociaux dans la gestion de la formation continue et des ressources qui lui sont consacrées, l'allocation de 30 % des revenus de la taxe sur la formation continue au financement des opérations de formation continue, ainsi que la création d'un comité tripartite (autorités locales, représentants des employés et employeurs) qui aura pour mission l'application des directives générales et le suivi des objectifs de la politique de développement de la formation continue des salariés.

Cérémonie de remise du Label RSE

En marge de cette assemblée, la CGEM a attribué son Label pour la Responsabilité Sociale de l'Entreprise (RSE) à 20 entreprises en reconnaissance de leur engagement en la matière. Une distinction de la CGEM, qui vise à encourager l'engagement des entreprises marocaines pour l'adoption d'une démarche de responsabilité sociale dans leur stratégie managériale.

Il s'agit en l'occurrence des filiales du groupe Managem (Samine, CTT Bouazzer et Techsub), des filiales du groupe Cosumar (Cosumar S.A et Surac), ainsi qu'à Delassus S.A et Delassus Distribution, toutes les deux filiales du groupe Delassus, opérant dans le conditionnement et l'exportation des agrumes.

Il est également question du spécialiste du gardiennage, surveillance intérim et nettoyage Ainsi Maroc SARL, APM Terminals Tangier (exploitation du terminal conteneurs du port Tanger MED pour les activités de transbordement), Axa Assistance Maroc, du laboratoire pharmaceutique Cooper Pharma, outre la filiale du groupe CDG Exprom Facilities (prestation de maintenance multi-techniques et multi-services).Involys (opérant dans les nouvelles technologies de l'information), la Marocaine des jeux et des sports, Maroc Telecom, Maroc Bureau, Outsourcia et Samac (centres de contact relation client), Tragem (production éditique et marketing direct) et la filiale du Groupe Attijariwafa bank, Wafasalaf, ont aussi reçu le Label RSE de la CGEM, lors des six premiers mois de l'année en cours.

Voir plus