Le Maroc est représenté  par une délégation conduite par le ministre de l'emploi et des affaires sociales, comprenant outre les membres de la Commission Emploi et Affaires sociales de la CGEM, la Fédération des chambres marocaines de commerce, d'industrie et de services ainsi que les centrales syndicales : Union marocaine du travail (UMT), Confédération démocratique du travail (CDT), Union générale des travailleurs au Maroc (UGTM) et Union Nationale du Travail au Maroc (UNTM).
 
Les participants à cette session examineront plusieurs questions liées à la problématique de l'emploi et de la protection sociale en plus du rapport du directeur général du Bureau arabe du travail, des résolutions du Conseil d'administration de l'OAT ainsi que la mise en œuvre des conventions et recommandations arabes du travail.
 
Le ministre de l'emploi et des affaires sociales, Abdeslam Seddiki, a indiqué, à cette occasion, qu'une stratégie nationale de l'emploi était en cours d'élaboration dans le cadre d'une démarche participative avec les différents partenaires sociaux. « Cette stratégie, qui se base sur une nouvelle vision, a pour objectif, à long terme, une meilleure employabilité du capital humain et de garantir des emplois productifs, de réaliser un développement économique équilibré et durable, de réformer profondément le marché du travail et de promouvoir les droits fondamentaux des travailleurs ».
 
Quelque 21 pays arabes, représentés par leurs ministres du travail ainsi que des représentants des centrales syndicales et des organisations des employeurs en plus de plusieurs organisations arabes et internationales, prennent part à cette conférence, dont les travaux se poursuivront jusqu'au 21 courant, sous le thème « La coopération arabe et ses perspectives pour la promotion de l'emploi ».
Voir plus