La dynamique économique que connait l'Afrique ne contribue pas suffisamment à la résolution de la problématique du chômage des jeunes du continent, ont souligné les participants au Sommet des partenaires sociaux pour l'emploi en Afrique, ouvert lundi à Casablanca. 

Pour Mme Miriem Bensalah- Chaqroun, présidente de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), le taux de croissance positif enregistré dans le continent ne participe à la création de postes d'emploi suffisants pour les jeunes, relevant que la création d'emploi dans le continent exige la prise de plusieurs mesures, d'abord un changement de mentalité, l'introduction de nouvelles réformes et puis l'encouragement de l'initiative privée.

Dans le même ordre d'idées, Mamadou Diallo, de la confédération internationale des syndicats a indiqué que la dynamique économique que connaît l'Afrique n'a pas d'effet positif sur l'emploi des jeunes, rappelant que le continent africain a enregistré des taux de croissance variant entre 4 et 6 pc durant les dernières années.

M. Diallo a insisté sur la nécessité de l'élaboration d'une stratégie basée sur les aspirations des peuples africains, appelant à la mobilisation des investissements dans des domaines de l'énergie, de l'agriculture, de l'infrastructure de base et des services sociaux.

De son côté, M. Aeneas Chuma, directeur régional du BIT pour l'Afrique, a estimé que la création de la richesse et de postes d'emploi en Afrique nécessite l'encouragement de l'initiative privée, relevant que l'emploi des jeunes qui représentent 60 pc de la population du continent devraient contribuer à la stabilité et à la paix sociale.

Placé sous le signe "Pour un livre blanc sur l'emploi en Afrique, une initiative des organisations patronales africaines", ce Sommet organisé par la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), l'Organisation internationale des employeurs (OIE) et le Bureau international du travail (BIT), sera couronné par l'adoption d'un Livre Blanc pour dynamiser la création de l'emploi décent en Afrique.

Cet évènement, auquel prennent part plus de trente organisations patronales d'Afrique, ainsi que six centrales syndicales continentales et sous régionales, vise la promotion d'une vision commune des employeurs et des travailleurs sur la problématique de l'emploi en Afrique, l'adoption du Livre blanc pour l'emploi en Afrique, ainsi que l'élaboration des stratégies de sa promotion.

Ce Sommet africain de haut niveau fait suite au 1er Symposium africain pour l'emploi qui s'était tenu en novembre 2013 à Casablanca sur le thème "Développer des stratégies de création d'emplois pour les pays d'Afrique : la contribution des stratégies sectorielles".  

 

 

Partager
Voir plus