La présidente de la CGEM, Mme Miriem Bensalah-Chaqroun, a reçu vendredi 20 février au siège de la Confédération, une délégation de parlementaires et d'hommes d'affaires tchèques, conduite par le président du Sénat, Milan Stich.

Lors de cette rencontre, Mme Chaqroun a formé le vœu que le partenariat économique entre Rabat et Prague puisse « aller plus loin pour identifier les opportunités réelles d'investissements et se positionner sur une ou plusieurs chaines de valeur pour créer de la richesse ensemble ». Elle a appelé à la mise en place d'un Conseil d'Affaires maroco-tchèque pour booster les relations économiques entre les deux pays.
« Notre partenariat peut être développé sur d'autres secteurs à fort potentiel notamment les mines, l'agroalimentaire, la transformation des produits de la mer, l'automobile, le tourisme, la métallurgie et les industries chimiques », a-t-elle précisé, rappelant qu'aujourd'hui, la république Tchèque reste le 69e client du Maroc et son 39e fournisseur.
« Même si les exportations marocaines vers votre pays ont été multipliées par 13 en dix ans, nous devons aujourd'hui mettre le doigt sur ces opportunités que nous n'exploitons pas », a insisté la présidente de la CGEM.
Mme Bensalah Chaqroun a souligné que le Maroc jouit d'atouts importants notamment une ouverture sur l'international, concrétisée par plus de 50 accords de libre-échange avec des pays européens, africains, du Moyen-Orient et américains ainsi qu'une vision économique claire, matérialisée par les plans sectoriels dans l'industrie, l'agriculture, les énergies renouvelables, le tourisme ou encore la logistique.
Pour sa part, le président du Sénat tchèque s'est félicité de l'excellence des relations entre son pays et le Maroc, faisant savoir que la visite de la délégation tchèque dans le Royaume vise à étudier les différentes potentialités économiques offertes par le Royaume dans les deux secteurs public et privé.
« Nous aspirons à renforcer davantage nos relations économiques avec le Maroc qui est un hub stratégique et une zone stable jouissant de la confiance », s'est-il félicité.

Voir plus