L’Agence de Promotion des Investissements Privés en République de Guinée (APIP-Guinée), en collaboration avec la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM), organisera, du 17 au 18 janvier 2016, à Conakry, le Forum d’Affaires Maroc-Guinée, sous la présidence d’honneur du chef de l’Etat guinéen, Pr. Alpha Condé, indique un communiqué du gouvernement guinéen.

Selon ce communiqué rendu public, mardi, 12 janvier, à Conakry, «une importante délégation, composée des membres du gouvernement et hommes d’affaires marocains, sera présente en République de Guinée du 17 au 18 Janvier 2016 dans le but de participer au Forum d’Affaires Maroc-Guinée».

L’évènement est la suite logique des Journées économiques du Maroc lors de la visite de sa Majesté le Roi Mohamed VI, en février 2014, à Conakry, et du Forum Economique Guinée-Maroc, tenu le 09 septembre de la même année, à Casablanca (Maroc), a-t-on rappelé.

Ce forum a pour objectif, de renforcer les liens économiques entre la Guinée et le Maroc, rendre actives et opérationnelles les conventions déjà signées, favoriser de nouvelles conventions et accords de partenariat et présenter les projets bancables et réalisables en partenariat entre les deux parties, a-t-on précisé.

Une centaine d’entreprises marocaines intéressée par les opportunités d’affaires qu’offre la Guinée dans les secteurs porteurs de croissance, sera présente à Conakry. Les secteurs, notamment de l’Agriculture, la Pêche, l’Elevage, l’Eau, l’Energie, les Mines, les Transports, les Infrastructures, le Commerce, les Télécommunications, l’Industrie, l’Industrie Pharmaceutique, l’Immobilier, l’Aménagement du Territoire, le Tourisme et l’Artisanat, ont été énumérés.

Ce Forum se déroulera sur deux étapes, notamment les rencontres ‘’Business to Business (B2B)’’, ‘’Government to Government (G2G)’’ et ‘’Business to Government (B2G)’’, pour la finalisation des conventions déjà signées en 2014 au Maroc ; et les rencontres B2B, G2G et B2G pour les prospections de nouvelles possibilités d’investissement, a-t-on fait savoir.

Ces différentes rencontres devront permettre aux acteurs des secteurs publics et privés guinéens et marocains, d’échanger sur des possibilités de partenariat autour de projets de diverses natures, y compris les projets de joint-venture, a-t-on noté.
 
 
 
 

Voir plus