Casablanca, le 4 novembre 2021– Le Maroc est l’une des destinations d’investissement les plus attrayantes au monde, ce qui confirme sa position de porte d’entrée en Afrique grâce à sa compétitivité, son hub financier et ses plus de 54 accords de libre-échange, a affirmé, mercredi, le Président du Conseil d’affaires Maroc-Israël, Steve O’Hana.

Intervenant lors d’un webinaire co-organisé par la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et la Israeli Employers Business Organization (IEBO) sur les opportunités commerciales et d’investissement au Maroc, M. O’Hana a mis en avant le développement qu’a connu le Maroc durant ces deux dernières décennies à même de devenir une destination d’investissement des plus attrayantes au monde selon les rapports internationaux.

Le Président du Conseil d’affaires Maroc-Israël a également salué les réformes engagées par le Royaume sous l’impulsion de SM le Roi Mohammed VI, en vue de promouvoir le cadre macroéconomique, citant, à cet égard, le développement important des infrastructures tel que le doublement de la capacité électrique, l’élargissement du réseau routier et la construction de grands ports.

Le Maroc, a-t-il soutenu, a aussi réussi l’adoption de politiques sectorielles ciblées qui se sont traduites par le développement de plusieurs secteurs comme l’automobile et l’aéronautique.

Se félicitant de la dynamique de coopération entre les universités marocaines et israéliennes, notamment le partenariat signé le mois dernier entre l’Université Mohammed VI Polytechnique et l’Université Ben Gourion, M. O’Hana a mis en avant les programmes de formation professionnelle efficaces mis en œuvre par le Maroc visant à améliorer les compétences de la main-d’œuvre locale.

Pour sa part, le Vice-Président du Conseil, Yann Assor, a expliqué l’apport Conseil aux investisseurs et entreprises des deux pays, qui, au-delà de promouvoir l’investissement, procurer des informations fiables et fournir une assistance technique, donne accès à un réseau de plus de 100.000 entreprises de toutes tailles et opérant dans l’ensemble des secteurs.

Au cours des derniers mois, le Conseil a été impliqué dans plus de plus de 30 partenariats commerciaux entre des entreprises des deux pays dans différents secteurs, a-t-il fait savoir.

De son côté, le président de MeM by CGEM, Karim Amor, a présenté aux investisseurs et entreprises israéliennes les agrégats macroéconomiques du Maroc, tels que le taux de croissance, le taux d’inflation, le taux de chômage ou encore les flux des investissements directs à l’étranger.

Après avoir passé en revue les spécificités du Royaume, ses atouts géographiques, ses accords commerciaux donnant un accès privilégié à un marché de plus d’un milliard de consommateurs et les caractéristiques de ses infrastructures portuaires, aéroportuaires et routières, M. Amor a mis en relief les opportunités d’investissement au Maroc qu’offre le cadre juridique national qui protège les investisseurs.

Le Directeur-général de l’Agence marocaine de développement des investissements et des exportations, Youssef El Bari, a, quant à lui, mis en avant les principaux secteurs de l’industrie marocaine (automobile, aéronautique, textile, pharmaceutique, agroalimentaire et outsourcing), dans l’objectif de créer une adéquation entre les capacités industrielles marocaines et la Recherche et Développement (R&D) et l’innovation israéliennes.

Créé en mars 2021 à l’initiative de la CGEM et de l’IEBO, le Conseil d’affaires Maroc-Israël se veut être une plateforme concrète et efficace pour soutenir les entreprises dans leurs investissements au Maroc ou en Israël, et pour dynamiser les échanges commerciaux.

Source : MAP

Voir plus