L’action du gouvernement durant sa première année a été marquée par la crise des prix mondiaux notamment du pétrole, la fluctuation des chaînes de distribution et le manque des précipitations. Mais ceci n’explique pas pour autant le manque d’interaction de l’Exécutif avec des problématiques internes telles l’économie de la rente, la pratique concurrentielle et la justice fiscale…etc., chose qui a accentué davantage la crise, explique un rapport de l’Observatoire de l’action gouvernementale. Toutefois, l’Observatoire fait état de sa satisfaction de l’action gouvernementale, citant notamment :

  • la généralisation de la couverture sociale,
  • la ré-institutionnalisation du dialogue social,
  • la conclusion d’un accord avec les syndicats et la CGEM,
  • l’augmentation du budget de la Caisse de Compensation,
  • le soutien des professionnels du transport,
  • l’aide octroyée au secteur agricole durant cette année difficile,
  • le soutien du secteur du tourisme.
Partager
Voir plus