Casablanca, le 16 avril 2024 – Un mémorandum d’entente (MoU) a été signé, mardi à Casablanca, entre la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), le Monaco Economic Board (MEB) et le Club des Entrepreneurs Monégasques d’Afrique (CEMA), pour la promotion de la coopération économique et commerciale.

Signé par le vice-président général de la CGEM, Mehdi Tazi, et le président du CEMA, Frédéric Geerts, en son nom et au nom du directeur général exécutif du MEB, Guillaume Rose, ce MoU marque une étape importante dans le renforcement des liens économiques entre le Maroc et la principauté de Monaco et promet de tracer de nouvelles voies vers une collaboration fructueuse et une coopération gagnant-gagnant entre les deux pays.

En vertu de cet accord, les deux parties s’engagent ainsi à informer leurs opérateurs économiques respectifs sur les opportunités d’affaires qu’offre l’autre pays et à leur fournir l’assistance nécessaire pour les exploiter.

En outre, il facilitera les échanges d’expertise en simplifiant les transactions commerciales et en encourageant les investissements mutuels. Les parties veilleront également à partager leurs connaissances et compétences, à encourager la participation aux événements économiques, à identifier les opportunités d’investissement et à faciliter les partenariats stratégiques.

S’exprimant à cette occasion, M. Tazi a souligné l’importance de renforcer les relations économiques et commerciales entre les deux pays, évoquant un potentiel d’affaires significatif dans des secteurs clés tels que la finance, l’immobilier, le tourisme, la technologie et la logistique.

Par ailleurs, il a mis en lumière les opportunités de collaboration reposant sur les complémentarités entre les économies marocaine et monégasque, notant que les échanges commerciaux qui se sont élevés à 3 millions d’euros au titre de l’année 2022 ne reflètent pas pleinement le potentiel de partenariat entre les deux pays.

Dans cette même veine, M. Tazi a réitéré l’engagement ferme de la CGEM à faire du partenariat économique entre le Maroc et Monaco un modèle de coopération réussi et mutuellement bénéfique. Une détermination qui a été matérialisée par la signature imminente d’un MoU visant à créer des synergies renforcées entre les entreprises des deux pays.

Pour sa part, M. Geerts a exprimé la volonté des entrepreneurs monégasques de renforcer leur présence en Afrique, lors d’une mission conjointe au Maroc, mettant en exergue l’importance stratégique du Maroc en tant qu’exemple de politique de développement sur le continent africain.

Il a, dans ce sillage, salué les progrès remarquables du Royaume en matière d’infrastructures, de développement économique et de rayonnement international, notamment à travers des initiatives telles que la place financière Casablanca Finance City (CFC) qui a attiré des investisseurs et des entreprises internationales.

Dans ce sens, il a manifesté son intérêt de nouer un partenariat avec le Maroc, afin de bénéficier de son expertise et de sa position privilégiée en tant que plateforme vers l’Afrique, une démarche qui illustre l’engagement continu des entrepreneurs monégasques à contribuer au développement économique et commercial de l’Afrique, avec le soutien et la collaboration du Maroc.

La délégation composée d’une vingtaine d’entreprises monégasques en mission économique au Maroc du 15 au 18 avril et conduite par M. Geerts, a mené de nombreuses visites, notamment à la place financière CFC, au siège de Bank Of Africa et à la CGEM.

Partager
Voir plus