Deux conventions cadre et sept conventions  d'exécution ont été signées, mercredi à Rabat, entre le ministère de  l'Education nationale et de la formation professionnelle et les groupes Delphi,  Yazaki et Leoni, pour la création de neuf centres de formation par  apprentissage intra entreprises (CFA-IE) dédiés aux métiers automobile qui  bénéficieront à 30.000 jeunes déscolarisés.

Ces centres sont dédiés aux métiers automobile dans les sites de production  des trois groupes Yazaki (Tanger, Kénitra, Meknès), Delphi Packart (Tanger et  Kénitra) et Leoni (Bouskoura, Ain Sebaa et Berrechid).

 Lesdites conventions permettront la formation des jeunes déscolarisés sur  une période de quatre ans (2015-2019) dans trois niveaux de qualification  (ouvrier, ouvrier qualifié et technicien) et l'insertion des lauréats au sein  des sites de production de ces groupes d'entreprises dans les métiers de  câblage automobile.

Trois accords de partenariat ont été aussi signés entre les instituts de  formation aux métiers de l'industrie automobile (IFMIA) et ces groupes pour  l'encadrement et la mise en œuvre de la formation.

Les dites conventions s'inscrivent dans le cadre du développement de la  formation professionnelle dans le secteur automobile qui est retenu parmi les  métiers mondiaux du Maroc (MMM) présentant un fort potentiel en matière  d'investissements nationaux et étrangers et contribuant fortement à la création  d'emplois.

Ces conventions ont été paraphées notamment par le ministre de l'Education  nationale et de la formation professionnelle, Rachid Benmokhtar et la  présidente de la CGEM, Miriem Bensalah Chaqroun et le président de  l'Association marocaine pour l'industrie et le commerce automobile (AMICA),  Hakim Abdelmoumen d'une part et le président directeur général de Delphi Maroc,  Issam El Khiyati, le directeur des ressources humaines pays de Yazaki, El  Mostapha Khaledi et le directeur général du groupe Leoni au Maroc, Fakhreddine  Bougerra, d'autre part.

M. Benmokhtar, qui s'exprimait lors de cette cérémonie, a exprimé  l'engagement de son ministère à accompagner le développement de l'industrie  automobile, soulignant l'importance de la formation professionnelle pour  rapprocher le milieu scolaire des entreprises.

Il a rappelé, dans ce sens, le lancement en 2014-2015 du baccalauréat  professionnel, appelant à "lutter contre le cliché selon lequel la formation  professionnelle est la voie de ceux qui ne réussissent pas leur parcours  scolaire".

Pour sa part, Mme Bensalah a mis en exergue le rôle de la formation  professionnelle qui permet une meilleure insertion des jeunes dans les  entreprises, réitérant l'engagement de la CGEM à accompagner la formation  professionnelle, notamment celle aux métiers automobile.

De son côté, M. Abdelmoumen s'est félicité de cette initiative louable qui  permettra une meilleure ouverture du milieu scolaire sur le monde professionnel  et, par conséquent, l'accompagnement du plan d'accélération industrielle.

La mise en œuvre de ces conventions s'inscrit dans le cadre de la  consécration du milieu du travail comme un espace privilégié pour la formation  et l'acquisition des compétences et le renforcement des relations de  partenariat avec les professionnels, en s'appuyant sur le tissu économique des  entreprises dans le but d'ouvrir de nouveaux parcours de formation aux jeunes  qui n'accèdent pas aux établissements de formation professionnelle pour  acquérir une qualification professionnelle facilitant leur insertion dans le  secteur automobile. MAP

Voir plus