Sa Majesté le Roi Mohammed VI accompagné de SAR le Prince Moulay Rachid, et le Président de la République de Côte d'Ivoire, SEM. Alassane Dramane Ouattara, ont présidé, mercredi 21 janvier à Marrakech, la cérémonie de signature de 24 accords de partenariat public/privé et privé/privé, ainsi que du communiqué conjoint sanctionnant la visite officielle du président ivoirien au Royaume du Maroc et ce, lors de la cérémonie de clôture du Forum économique maroco-Ivoirien.

Ces accords, qui viennent renforcer le cadre de partenariat existant entre les deux pays, témoignent de la volonté du Maroc et de la Côte d'Ivoire de faire du co-développement un vecteur essentiel de réduction de la pauvreté, de création des richesses et d'emplois, et de renforcement de la compétitivité des entreprises des deux pays.

Couvrant différents secteurs d'activité, ces accords illustrent également la volonté de SM le Roi Mohammed VI et de SEM Alassane Dramane Ouattara de donner une forte impulsion au partenariat bilatéral, pour en faire un modèle de coopération Sud/Sud.

La Présidente de la CGEM, Mme Miriem Bensalah-Chaqroun  a signé, à l'occasion de ce forum, un accord de coopération avec la Chambre de Commerce et d'Industrie du Maroc en Côte d'Ivoire et un mémorandum d'entente pour le renforcement du partenariat économique et favorisant l'émergence d'acteurs économiques régionaux avec le ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères ivoirien et le président de la Confédération générale des entreprises de Côte d'Ivoire.

A travers ces accords de partenariat signés, de nouveaux profils d'entrepreneurs ont apparu, ainsi que de nouvelles petites et moyennes entreprises (PME) et petites et moyennes industries (PMI) dans différents secteurs, dont l'agro-industrie, la distribution, les énergies renouvelables, le tourisme, ont eu l'occasion de se faire connaitre, a expliqué Mme Bensalah, notant que ces nouveaux secteurs occupent aujourd'hui une place centrale dans la dynamique économique des deux pays.

« Ce forum a connu une présence de près de 800 entrepreneurs, dont plus de 150 opérateurs ivoiriens, ce qui témoigne de l'intérêt que portent les entrepreneurs de part et d'autre à cette recherche de croissance partagée », a-t-elle souligné.

Voir plus