Le Forum d'affaires maroco-brésilien visant à renforcer le partenariat économique entre les deux pays, a entamé ses travaux jeudi à Rabat.

Organisé par le ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie numérique et le ministère des Relations extérieures du Brésil en partenariat avec Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), ce forum offre une nouvelle opportunité aux représentants des établissements et entreprises brésiliennes d'échanger avec leurs homologues marocains en vue de renforcer le partenariat économique et commercial entre les deux pays.

L’économie marocaine a connu des changements structurels grâce au partenariat entre les secteurs public et privé, a affirmé le ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie numérique, Moulay Hafid Elalamy, qui s’exprimait à l’ouverture de ce forum.

Le Royaume avait adopté, lors des dernières années, plusieurs stratégies sectorielles qui lui ont permis d’attirer des sociétés leaders au niveau mondial dans le domaine des industries aéronautique et automobile, a-t-il ajouté.

Il a également souligné la nécessité de hisser la coopération économique au niveau des relations politiques distinguées qui unissent les deux pays, mettant en exergue les opportunités d'affaires qu'offre le Royaume dans différents domaines.

M. Elalamy a salué à cette occasion les relations historiques entre les deux pays qui, a-t-il dit, ont connu un saut qualitatif après la visite de SM le Roi Mohammed VI au Brésil en 2004, laquelle a été marquée par la signature d’un accord cadre dans le domaine commercial entre le Maroc et le Marché commun du Sud (Mercosur).

De son côté, le ministre brésilien des Relations extérieures, Mauro Vieira, s’est félicité des liens historiques entre son pays et le Maroc, soulignant que la visite royale au Brésil a donné une impulsion significative au partenariat économique entre les deux pays. Et d’ajouter que les deux parties se penchent actuellement sur les moyens d’appuyer les investissements et les échanges commerciaux, rappelant l’ouverture par son pays d’un bureau à Rabat pour encourager les investissements.

Ce forum offre l'occasion d'examiner les moyens de renforcer la coopération entre les opérateurs économiques marocains et brésiliens, a souligné, pour sa part, la présidente de la CGEM, Meriem Bensaleh Chaqroun, notant que les échanges commerciaux entre les deux pays demeurent "faibles" et ne reflètent guère les capacités des deux parties.

Grâce au Plan d'accélération industrielle, le Royaume est parvenu à attirer "les géants du monde", notamment dans les domaines de l’aéronautique et de l’automobile, a dit Mme Bensaleh Chaqroun.

Outre des exposés sur les économies marocaine et brésilienne, le forum sera marqué par l'examen des opportunités d’investissement dans les deux pays ainsi que par des rencontres entre les hommes d'affaires marocains et brésiliens.

Prennent part à cette rencontre des entreprises brésiliennes opérant dans les domaines de l’aviation, du BTP, de l’industrie, du commerce et des industries alimentaires.

 

Voir plus