Rapport Moral 2022

2022 fut pour nous, chefs d’entreprises, une année remplie de défis et d’enseignements, une année où l’on a eu à gérer une nouvelle crise mondiale, conséquence du conflit russo-ukrainien qui a engendré une inflation inédite et perturbé davantage les chaînes de valeur mondiales. Face à ces bouleversements, le secteur privé marocain est tout de même resté combatif et résilient.
Au cours l’année 2022, la CGEM a continué sur son élan et a contribué activement, aux côtés du Gouvernement, à l’aboutissement de plusieurs chantiers socio-économiques stratégiques, notamment la signature, le 30 avril 2022, d’un nouvel accord social qui se veut équilibré et qui prévoit un agenda précis de respect des engagements des partenaires sociaux, la mise en place d’une Loi de Finances 2023 rassurante, prenant en considération une grande partie des préoccupations des chefs d’entreprises, la participation à la réussite du déploiement du projet royal de la charte d’investissement, ou encore la signature d’une convention pour appuyer les entreprises industrielles dans leur projets d’innovation et de R&D.
2022 a également été marquée par le lancement, par la CGEM, en janvier, d’un one stop shop pour l’orientation des start-ups marocaines, à savoir la plateforme Intaliq. Par ailleurs, ayant mis la question de la gestion des risques liés aux ressources en eau au centre de ses priorités, la CGEM a tenu, en Mai à Marrakech, un Business Dialogue qui a permis d’échanger sur les moyens de renforcer la sécurité hydrique du Maroc et sur le rôle du secteur privé dans ce cadre.

    Formulaire de téléchargement