Dans le cadre de son cycle de rencontres mensuelles « Progrès Economique et Social », visant à informer et sensibiliser les entreprises des questions sociales, la Commission Emploi et Relations Sociales de la CGEM, a reçu M. Saïd AHMIDOUCH, Directeur Général de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale, pour sa seconde conférence tenue le mardi 11 novembre 2014 au siège de la Confédération autour du thème « CNSS : Comment passer de la défiance à la confiance ? ».

Cette rencontre a été marquée par la présence de Mme Miriem BENSALAH-CHAQROUN, Présidente de la CGEM qui n’a pas manqué, en tant qu’administrateur de la CNSS, de se féliciter des avancées notables constatées sur des sujets épineux traités au niveau de la CNSS.

Mme BENSALAH a également applaudi les efforts et la collaboration du DG de la CNSS et de ses équipes et qui s’inscrit en droite ligne avec la vision stratégique de la CGEM, de travailler avec ses partenaires (Gouvernement et Syndicats) dans la concertation pour construire un vrai modèle social marocain.

Consciente de l’importance de la sécurité sociale et de son indéniable impact sur la productivité des salariés, la CGEM a toujours encouragé les mesures visant l’amélioration de leurs conditions de travail. L’accord de la Confédération pour la mise en place de l’IPE, qui rentrera en vigueur en décembre prochain, et l’extension de l’AMO aux soins dentaires à partir du 1er janvier 2015, en témoignent.

Selon la Patronne des Patrons, le capital humain représente l’un des principaux moteurs de croissance des entreprises, à qui il est nécessaire d’offrir et/ou de maintenir des conditions de travail décentes. « Seulement 1.2 millions d’entre eux sont déclarés sur 12 mois consécutifs. Cela veut dire que nous avons encore de la sous-déclaration, de l’informel et des salariés dont le droit à une couverture digne est bafoué. La CGEM s’insurge fortement contre ces pratiques et appelle à un comportement responsable de la part des entreprises. Il s’agit justement de passer de la défiance à la confiance. »

M. BELAHRACH a pour sa part interpellé son invité sur les différentes problématiques que rencontrées et par les entreprises et par les employés au quotidien tels les missions, d’inspection, la transparence des contrôles, le traitement des réclamations des entreprises, la gestion des réserves de la caisse, les retards dans les remboursements AMO…

Par ailleurs, à la question de la réforme des retraites, le DG de la CNSS a laissé entendre qu’elle  pourrait également être mise sur la table d’autant que l’espérance de vie des marocains s’accroit rapidement, au moment où la base des cotisants demeure constante.

Voir plus