Organisée sous le Haut Patronage de S.M. le Roi Mohammed VI par la Fédération marocaine des sociétés d'assurances et de réassurance sous le thème « Assurance et Réassurance en Afrique : Distribution et relation client à l'ère du digital », la 2e édition du Rendez-vous de Casablanca de l'assurance, a ouvert ses travaux, hier 15 avril à Casablanca.

« Cette manifestation constitue désormais un forum incontournable de discussions et d'échanges entre professionnels, experts et universitaires sur l'évolution du secteur des assurances, notamment au niveau du continent Africain », a souligné Mohammed Boussaid, ministre de l'Economie et des Finances.

Le ministre a fait savoir que le secteur des assurances constitue un levier de développement et un accélérateur de la croissance à travers le rôle essentiel qu'il joue en matière de collecte et d'injection de l'épargne dans l'économie.
Au Maroc, le secteur n'a cessé de prendre de l'ampleur, pour représenter en 2014 un taux de pénétration de 3,14 pc, un chiffre qui positionne le pays à la première place au niveau du monde arabe, notant que le volume total de primes émises a atteint l'année dernière 28,4 milliards de dirhams (soit près de 3 milliards de dollars), enregistrant ainsi une progression de 6,3 pc par rapport à l'année d'avant.

Grace à cette performance, le Maroc a réussi à consolider sa position de leader africain (juste derrière l'Afrique du Sud) et à maintenir son rang parmi les trois premiers pays arabes (derrière l'Arabie Saoudite et les Emirats Arabes Unis). Et pour accompagner la dynamique de ce secteur au potentiel énorme, le gouvernement est totalement engagé à poursuivre l'amélioration du cadre réglementaire le régissant.

De son côté, M. Mohamed Hassan Bensalah, président de la Fédération Marocaine des Sociétés d'Assurances et de Réassurance (FMSAR) a souligné que la place financière internationale de Casablanca se devait d'abriter un rendez-vous annuel de haut niveau dédié à l'industrie marocaine avec un ancrage africain clairement affiché pour être en phase avec la vision éclairée de SM le Roi Mohammed VI qui érige la coopération Sud-Sud comme un axe stratégique de co-développement.
Le sujet qui retient l'attention de tous, cette année, est celui de la transformation digitale et son impact sur le métier de l'assurance et de la distribution, a-t-il indiqué, soulignant que « si le digital a déjà transformé plusieurs industries, à travers le monde, le secteur de l'assurance n'est pas en reste et, en terre africaine, plusieurs expériences laissent entrevoir de très belles opportunités qui permettront d'améliorer la protection des biens et des personnes et accroitre le taux de pénétration de l'assurance qui demeure très faible en comparaison avec d'autres régions du monde ».


La 2e édition du Rendez-vous de Casablanca de l'Assurance, qui se poursuit demain jeudi, rassemble quelque 700 participants d'une trentaine de nationalités.
Au menu de cette manifestation de grande envergure figure un programme scientifique avec un contenu riche et varié sur des thématiques stratégiques et d'actualité pour le secteur de l'assurance portant sur les opportunités de développement qu'offre le digital à l'industrie de l'assurance.

Une trentaine d'experts nationaux et internationaux vont exposer leurs visions et partager leurs expériences sur l'usage du numérique dans le monde de l'assurance et la transformation qu'il entrainera sur les métiers liés à cette industrie.

 

Partager
Voir plus