Casablanca, le 17 janvier 2022 – M. Chakib ALJ, Président de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM) et M. Nabyl LAKHDAR, Directeur Général de l’Administration des Douanes et Impôts Indirects (ADII), ont procédé, le 17 janvier à Casablanca, à la signature d’un Accord-Cadre matérialisant le partenariat entre les deux institutions en faveur d’un accompagnement plus important des entreprises marocaines opérant dans le commerce international et de l’amélioration de la relation entre les acteurs économiques et l’Administration.

Cet Accord-Cadre vise ainsi à promouvoir les services de la douane auprès des membres de la CGEM et d’instaurer des mécanismes de facilitation des opérations du commerce international, notamment via la mise en place d’une catégorisation d’entreprises, ainsi que de sécuriser la chaîne logistique, selon les normes et la réglementation en vigueur, tout en préservant la production nationale de la concurrence étrangère.

S’exprimant lors de cette rencontre, le Président de la CGEM s’est félicité de la qualité de la collaboration qui lie la CGEM et l’Administration des Douanes. “Notre objectif commun, à travers cette convention qui s’inscrit dans le cadre du partenariat CGEM-ADII, est l’amélioration du climat des affaires et le renforcement de la compétitivité des entreprises marocaines pour qu’elles puissent mieux s’exporter” a souligné M. Chakib ALJ, Président de la CGEM.

Pour sa part, le Directeur Général de l’ADII a indiqué que la facilitation des procédures et la simplification du transit des marchandises sont au centre de l’action de l’Administration des Douanes, qui a mis en place une boîte à idées pour recueillir les propositions des douaniers et des opérateurs économiques qui versent dans l’amélioration de la compétitivité de l’entreprise nationale. De même, des données douanières seront mises à la disposition de la CGEM au profit de ses membres. M. LAKHDAR a aussi invité la CGEM à accompagner l’Administration dans la résolution et la réduction des cas de contentieux.

Les deux institutions travailleront également main dans la main pour faire évoluer l’environnement légal selon les exigences du commerce international et anticiper les changements en se penchant tôt sur le contenu des lois de finances, notamment en matière de transformation industrielle et de développement durable.

Pour assurer le suivi de la mise en œuvre de cette convention, un Comité de Pilotage, présidé par le Président de la CGEM et le Directeur Général de l’ADII, a été mis en place.

Voir plus