Dans le cadre de la signature du Maroc avec l’OCDE d’un accord ‘’Programme Pays–Maroc’’, la commission Ethique et Bonne Gouvernance de la CGEM a organisé en partenariat avec l’OCDE, une table ronde sur le thème ‘’renforcer l’intégrité des affaires au Maroc’’, le mercredi 21 Octobre 2015 à 17H00, au siège de la CGEM.

Trois secteurs, parmi les plus importants pour le développement à venir, ont été conviés à cette rencontre, Transport, l’Energie et la Santé. Cette rencontre a été l’occasion d’initier le débat autour du projet ‘’actions collectives’’ qui pourrait jouer un rôle de catalyseur avec l’implication de groupe(s) d’entreprises engagées dans la prévention des risques de corruption et la préservation de la libre concurrence. De telles actions, avec une forte dimension pratique sur le terrain, sont de nature à intégrer et compléter les dispositifs législatifs et institutionnels.

L’assistance a mis l’accent sur l’importance de promouvoir un climat des affaires sain, en renforçant, entre autre, la traçabilité des opérations et la dématérialisation des processus, de telle manière à assurer le suivi des dossiers et l’amélioration de la transparence.

La rencontre s’est clôturée sur la perspective de continuer et d’approfondir la réflexion autour du projet ‘’actions collectives’’, en vue d’identifier les acteurs intéressés et de monter avec eux les actions qui capitalisent sur les fondements de ce type d’approche pour aboutir aux objectifs escomptés.

 

 

 

Voir plus