La CGEM a tenu, mardi 10 mars 2015, son Conseil d'administration. Dans son ordre du jour, le CA a évoqué la question des arriérés de l'Etat dus aux entreprises et qui ont sérieusement obéré, au cours des deux dernières années, la capacité financière du secteur privé marocain. 

Le Conseil, tout en se félicitant que les négociations menées avec l'Etat à ce sujet, commencent à porter leurs fruits, appelle le gouvernement à accélérer le rythme des débours et à déplafonner le seuil de crédit de TVA pour l'éligibilité aux remboursements. La CGEM rappelle à cet effet que l'Etat reste le premier investisseur du pays, avec 70% des montants engagés, et insiste sur la nécessité pour ce dernier de donner l'exemple en matière de pratiques commerciales. Dans ce cadre, la CGEM, réitère sa position concernant l'inclusion dans le champ d'application de la Loi sur les Délais de Paiement des Entreprises et Etablissements Publics qui réalisent une transaction commerciale.

Dans le cadre de sa dynamique régionale, et un an après la tenue d'un conseil d'administration à Laâyoune, la CGEM organisera au cours des prochaines semaines, un Forum dédié à l'investissement dans les provinces du Sud. L'objectif est d'initier dans ces régions du royaume une dynamique productive créatrice de valeur ajoutée locale et d'emplois.

Par ailleurs et dans le cadre de l'encouragement à l'innovation, matérialisé par son initiative « start up Act », la CGEM a décidé d'offrir l'adhésion gratuite à 10 start up, qui deviendront membres à part entière de la Confédération.

Enfin, au cours de cette session, le Conseil a examiné l'arrêté des comptes au titre de l'exercice 2014, et a fixé la date de l'assemblée générale ordinaire et élective de la Confédération au 12 mai prochain.

Voir plus