À partir du 1er janvier 2023, les vacataires de l’enseignement et de la formation professionnelle privés verront leur rémunération baisser sensiblement. En effet, le projet de loi de finances pour 2023 prévoit de relever le montant de la retenue à la source de 17% à 30%. Une mesure assortie de l’obligation de déclarer l’ensemble des revenus générés au cours de l’année. La même ponction concernera également les enseignants auto-entrepreneurs. Une autre mesure portera sur le doublement du taux de taxation qui passera d’ici 2026 de 10% à 20% pour les sociétés réalisant un bénéfice net de moins 300.000 DH.

Partager
Voir plus