Monsieur le Président de la 2e Chambre

Monsieur le Président du Sénat Tchèque

Monsieur le Vice-Président du Sénat Tchèque

Chers confrères

Je suis particulièrement heureuse de vous accueillir aujourd’hui à la CGEM. Je salue tout particulièrement les entreprises tchèques venues étudier des opportunités de partenariats avec leurs homologues marocaines.

Tout d’abord, permettez-moi de vous présenter brièvement notre Confédération : Nous sommes la 1ère organisation d’entrepreneurs du Maroc, qui compte près de 44.000 membres directs et indirects, représentants tous les secteurs d'activités économiques.

L’action de la CGEM s’articule autour de 4 dimensions :

  •     La dimension sectorielle à travers nos 31 fédérations qui sont le porte-parole de tous les secteurs économiques
  •     La dimension transversale à travers 22 commissions thématiques qui travaillent notamment sur des questions liées à l’emploi, la fiscalité, le climat des affaires, la compétitivité, la PME, etc…
  •     La dimension régionale, puisque nous sommes implantés dans toutes les régions du Royaume et nous y représentons le secteur privé
  •     La dimension internationale, à travers nos Conseils d’Affaires et l’Union Maghrébine des employeurs que nous présidons.


La CGEM est aujourd'hui l'unique interlocuteur des pouvoirs publics pour toutes les questions relatives à la politique économique et la réglementation. Nous sommes partie prenante de plusieurs chantiers de réformes et plans d'actions, que ce soit en matière économique, sociale, juridique ou fiscale.

Parallèlement, nous avons mis en place avec les syndicats un partenariat unique en Afrique et au Moyen Orient : nous avons signé un pacte social qui nous permet de travailler ensemble sur la prévention des conflits, la médiation sociale et l’amélioration de la législation du travail.

Mesdames, messieurs,

Il est opportun de placer notre rencontre dans son contexte. Le monde a changé et les distances s’estompent. Le Politique aujourd’hui s’appuie sur l’économie pour construite des liens durables.

Et ces liens, nous devons les renforcer.

La république tchèque se distingue par son économie développée et ouverte sur l'extérieur. Elle est perçue comme un pays émergent de l'Europe centrale.La Tchéquie est une économie très industrialisée et a notamment gagné ses galons, il y a plusieurs décennies dans le secteur automobile et dans l’industrie aéronautique

De son côté, le Maroc à plusieurs atouts à faire valoir.

D’une part, une ouverture sur l’international, concrétisée par plus de 50 accords de libre-échange avec des pays européens, africains, moyen-orientaux et américains.

D’autre part, une vision économique claire, matérialisée par les plans sectoriels dans l’industrie, l’agriculture, les énergies renouvelables, le tourisme ou encore la logistique.

Enfin, nous pouvons également faire valoir une expertise prouvée : Celle de L’Afrique pour laquelle nous sommes déjà un hub économique et financier.

Aujourd’hui, la république Tchèque reste le 69ème client du Maroc et son 39ème fournisseur. Même si les exportations marocaines vers votre pays ont été multipliées par 13 en dix ans

Nous devons aujourd’hui poser la question de la nature de ces relations et mettre le doigt sur ces opportunités que nous n’exploitons pas.

Mon souhait, et celui des opérateurs économiques que je représente, est que nous allions plus loin pour identifier les opportunités réelles pour ci-investir et se positionner sur une ou plusieurs chaines de valeur pour créer de la richesse ensemble.

C’est là, tout l’enjeu d’une relation économique qui se doit d’évoluer.

Notre partenariat peut être développé sur d’autres secteurs à fort potentiels notamment les mines, l’agroalimentaire, la transformation des produits de la mer, l’automobile, le tourisme, la métallurgie et les industries chimiques.

Je pense qu’il nous faudrait dès à présent travailler à mettre en place un Conseil d’affaires entre nos deux pays et nous avions prévu d’ouvrir des discussions à ce sujet en juin 2013 déjà, mais le climat en a décidé autrement (visite avortée de M. Benkirane suite aux inondations en Tchéquie)

M. Hakim Marrakchi, le Président de notre Commission des Conseils d’affaires suivra ce chantier.

Je vous remercie de votre attention.

Voir plus